Top 10 Meilleure Motorisation Portail Battant 2020

Difficile de faire un choix pour votre nouvelle Motorisation Portail Battant ? Nous avons rédigé ce guide d’achat spécial Motorisation Portail Battant pour vous aider, avec le TOP10 des meilleures ventes du moment, des tests, des avis… Comme dans tous nos guides d’achats, nous avons fait le maximum pour vous aider à choisir la meilleure Motorisation Portail Battant !

Notre sélection de motorisation portail battant

Guide d’achat Motorisation Portail Battant

Vous en avez marre d’être obligé de faire des vas et viens pour ouvrir et fermer votre portail ? Votre portail est battant ? Nous avons la solution qu’il vous faut, la motorisation pour portail battant. En effet, en équipant votre portail par un moteur, vous vous éviterez la corvée de devoir sortir de votre voiture lorsqu’il va falloir l’ouvrir. À vérin, à bras ou à roue, vous avez le choix avec les différents systèmes proposés par les fabricants sur le marché. Cependant, avec la multitude de possibilités de choix, il est très facile de s’y perdre. Pour éviter cela, parcourez notre guide et comparatif, et obtenez les clés pour choisir la motorisation qui vous assurera confort et sécurité en ouvrant et fermant votre portail. Plusieurs détails sur ce type d’automatisation pour portail à deux vantaux vont également vous être donnés. Tout cela, dans le but de vous fournir le maximum d’informations qui vous aidera dans votre choix. Vous êtes prêts à en savoir plus ? Allons-y !

Les avantages d’opter pour une motorisation de portail battant

Un système de motorisation dispose de divers avantages :

  • Les fourchettes de prix sont larges, vous aurez un choix vaste en fonction de votre budget ;
  • La praticité est optimisée, car vous n’aurez plus à sortir systématiquement de votre véhicule pour ouvrir et fermer votre portail.
  • Ouverture plus sécurisée et plus rapide de votre portail.

Ce qu’il faut savoir avant d’acheter une motorisation pour portail battant

Vous voulez installer un nouveau portail motorisé ou vous souhaitez mettre une motorisation pour votre portail existant ? Eh bien, sachez qu’il y a des éléments à connaitre avant de vous lancer. En effet, lorsque nous parlons de portail automatique, il est assez logique de penser à une alimentation en énergie électrique. De ce fait, il vous faudra donc penser à aménager des câbles ou fils depuis votre tableau électrique vers votre portail. Vous pouvez aussi envisager d’investir dans un système d’alimentation solaire si vous le souhaitez.

Par ailleurs, il faut savoir que tous les portails ne sont pas forcément compatibles avec certains types de motorisation. En effet, un portail aluminium ou en PVC sans armature métallique par exemple, peut se déformer s’il ne supporte pas la force exercée par un automatisme pour portail. Dans ce même genre de cas, un portail en bois peut se rompre si l’action de la motorisation est trop puissante. À l’inverse, sachez que si votre portail est fait en acier, le choix de la motorisation doit se baser en fonction de cela. Notez que si vos vantaux sont lourds, la motorisation choisie devra être puissante.

Pour les supports, il est souvent indispensable de mettre en place deux piliers de maçonnerie suffisamment solides. Ces derniers sont essentiels, car ce sont ces éléments qui devront supporter le poids du portail et de sa motorisation.

Choisir la motorisation de son portail par rapport au type de moteur

Avant d’entrer dans les détails, il convient de s’attarder sur les différentes technologies possibles de système de motorisation pour portail. On parle ici de la motorisation électromécanique et de la motorisation hydraulique. Sachez également qu’en fonction du domaine d’application et de la fréquence d’utilisation, opter pour l’une ou pour l’autre ne devra pas être fait à la légère.

La motorisation électromécanique

La motorisation électromécanique est surtout destinée à une utilisation peu intensive du portail. Elle est donc idéale pour le portail d’une maison individuelle, puisque le nombre d’utilisations est restreint dans la journée. Aussi il s’agit d’un système qui transforme l’énergie électrique en mécanique. Sa durée de vie estimée se mesure par le nombre de man?uvres qu’il peut effectuer. Dans notre cas, les fabricants garantissent généralement plus de 60 000 man?uvres.

Cette technologie dispose d’un prix réduit par rapport aux autres systèmes et constitue donc un très bon choix. Néanmoins, si votre portail est lourd, nous vous conseillons d’opter pour une motorisation hydraulique beaucoup plus puissante.

La motorisation hydraulique

Comme déjà mentionné ci-dessus, il s’agit d’un système plus puissant qui se prédestine surtout à un usage intensif. Son utilisation vous permet de bénéficier de plusieurs avantages si vous l’installez sur un site collectif par exemple. En effet, la technologie vous garantit un emploi optimal avec plus de 800 000 man?uvres, même avec des vantaux faits avec des matières très lourdes. Sachez cependant que rien ne vous empêche d’installer ce genre de motorisation si votre budget le permet.

Une motorisation hydraulique fonctionne avec de l’huile et compte un moteur électrique actionnant une pompe. L’ouverture et la fermeture du portail sont donc possibles grâce à l’huile sous pression envoyée par le moteur hydraulique via la pompe. À la différence d’un système électromécanique, ce type de moteur de portail nécessite cependant un entretien régulier. Cela se résume surtout à une vérification systématique du niveau d’huile et à la réalisation de vidanges annuelles.

Choisir son automatisme de portail en fonction du type de motorisation

Il faut savoir qu’outre les types de moteur, il existe également différents types de motorisation. On peut ainsi citer :

  • La motorisation à bras articulé
  • La motorisation à vérin
  • La motorisation à roue
  • La motorisation enterrée

Tout cela ne vous dit pas grand-chose ? Eh bien, pas de panique, nous allons vous les détailler un par un !

La motorisation à bras articulé

Également appelé motorisation à bras mécanique, ce type d’automatisation est le système le plus courant tout en étant très abordable. Il est donc privilégié pour un emploi résidentiel. Son fonctionnement se résume à des mouvements des bras articulés (placés sur chaque vantail) qui s’apparentent à celles d’une personne ouvrant et fermant le portail. Les bras mécaniques n’engendrent que peu de contraintes au niveau de la structure des vantaux. En effet, la force exercée peut être supportée par différents types de matériaux (PVC, alu, bois). Nous la déconseillons néanmoins si votre portail est fait en acier (donc très lourd) par exemple.

Il faut aussi savoir que l’angle d’ouverture d’une motorisation à bras articulé se limite à 120°. Elle est parfois inesthétique et encombrante, car le système prend de la place et est particulièrement voyant.

Vous pouvez les installer sur des portails neufs et aussi sur des portails existants. N’oubliez cependant pas de prévoir une arrivée électrique afin de permettre le fonctionnement du système.

La motorisation à vérin

Ce type de motorisation quant à lui, est présenté sous forme de cylindre dans lequel il y a un piston. Ce dernier se déplace dans le cylindre sous l’action de l’huile dans le cas d’un vérin hydraulique. S’il s’agit d’un moteur électromécanique, une vis sans fin pousse le piston à se déplacer dans le cylindre.

Une motorisation à vérin dispose d’un angle d’ouverture pouvant aller jusqu’à 180°, mais la vitesse d’ouverture est néanmoins plus lente. Elle est plus discrète et moins encombrante lorsqu’elle est installée. Elle profite donc d’un certain avantage esthétique si on la compare avec un système à bras mécanique. Sachez qu’il existe deux types de vérin, que vous pourrez choisir en fonction de vos besoins.

  • Le vérin réversible
  • Ce type de motorisation à vérin dispose de l’avantage d’être libre lorsqu’il arrive en fin de course. Cela signifie que lorsque le moteur est à l’arrêt, il vous est toujours possible d’ouvrir et de fermer votre portail, même en cas de panne de courant. Vous pouvez également privilégier ce type de vérin si votre ouverture ne possède pas de portillon.

  • Le vérin autobloquant
  • Comme son nom l’indique, ce type de vérin se bloque lorsque le moteur arrive en fin de man?uvre d’ouverture et de fermeture. Sachez que la majorité des motorisations à vérins que vous trouverez sur le marché sont autobloquantes. Si vous préférez ce système, vous n’aurez pas du mal à en trouver. Vous pourrez l’utiliser si votre portail est lourd, car la puissance exercée sur les gonds est souvent très importante. Nous vous déconseillons donc de l’installer sur un portail de type bois ou PVC par exemple.

La motorisation à roue

Il s’agit d’un système à roues motorisées qui se fixe sur le bas de chaque vantail de votre portail. Les moteurs disposent donc de capteurs électroniques placés sur les roues. Vous pourrez les actionner facilement par une simple pression sur le bouton dédié de la télécommande. En ce qui concerne l’angle d’ouverture, il est fixé au moment de l’installation et en fonction de l’espace dont vous disposez. Elle peut donc permettre une ouverture allant de 90° à 120°. Si votre terrain est en pente ou un peu déformé, ce type de motorisation est idéal pour vous.

Peu onéreuse, une motorisation à roue vous offre un très bon rapport qualité-prix. Il faut cependant savoir que même si son fonctionnement et son installation sont assez simples, une motorisation à roue nécessite régulièrement un entretien. Entre autres, vérifiez systématiquement que les roues sont en bon état et contrôlez aussi si aucun obstacle n’alterne leur bon fonctionnement.

En raison de leur simplicité et de leur poids assez léger, évitez de les installer sur des vantaux en aciers ou sur un portail à grandes dimensions. En outre, la consommation d’énergie de ce type de motorisation est assez faible, car une source en 12 ou 24 volts est suffisante. L’utilisation d’un kit solaire est donc envisageable.

La motorisation enterrée

Il s’agit de l’un des systèmes les plus onéreux et fastidieux à mettre en place, puisqu’il nécessite des travaux de maçonnerie. En effet, on l’installe souvent contre les piliers, sur les pieds des vantaux et sous la terre. Pour rendre ce système enterré plus durable dans le temps, les parties mécaniques sont protégées dans un caisson de fondation. Dans le cas d’un portail à deux vantaux, il est donc nécessaire d’opter pour une double motorisation de ce type. On compte donc deux caisses qui sont connectées à chaque vantail avec des étriers de fixation qui forment également les charnières. Sachez néanmoins que les motorisations enterrées sont plus sujettes à l’infiltration de l’eau. Pour éviter que le matériel s’abime prématurément, il dispose d’un drain servant à évacuer l’eau. À noter que ce dispositif de drainage doit être nettoyé et entretenu régulièrement.

La pose de ce type de motorisation doit faire appel à un professionnel, car les étapes d’installation sont assez difficiles (il y en a trois).

  • Le dimensionnement
  • Le terrassement suivi du drainage du sol
  • Le montage

Par rapport à l’ouverture maximale, ce type de motorisation permet de bénéficier d’un angle de 180°. Vous pourrez utiliser ce type de motorisation dans le cas de portails lourds comme le fer ou l’acier. À noter également que ce type de système motorisé ne s’adapte généralement pas à un portail déjà existant.

La motorisation intégrée

Ce type de motorisation vous permet de disposer d’un atout majeur concernant l’esthétique puisque le moteur est totalement invisible. Outre cet aspect, aucune installation supplémentaire ou maçonnerie quelconque n’est requise. Néanmoins, sachez qu’il s’agit d’un moteur livré avec le portail lui-même. Il faut aussi savoir qu’il y différents systèmes d’intégration de ce type de motorisation.

  • Intégration dans les profils du portail
  • La motorisation est intégrée dans les profils de votre portail, tout simplement !

  • Intégration dans les colonnes ou les piliers du portail
  • La motorisation est intégrée dans les piliers ou les colonnes de votre portail.

En fonction des modèles, vous pouvez en trouver un qui peut avoir une ouverture de 180°. Aussi, puisqu’il s’agit d’un portail motorisé ou « tout-en-un », une adaptation avec un portail existant est impossible.

Les autres critères à prendre en compte

D’autres éléments sont à prendre en compte lorsque vous voulez acquérir une motorisation pour votre portail battant. En voici quelques-uns :

  • Le sens d’ouverture : vers l’intérieur ou l’extérieur ? Le choix vous revient en fonction de l’espace disponible, du type d’installation, etc.
  • Le poids de votre portail : et aussi sa longueur. Cela vous permettra d’opter pour la puissance idéale du moteur.
  • Le nombre de cycles par jour : ou la cadence.
  • La vitesse d’ouverture et de fermeture : ce critère est surtout lié à votre patience.
  • L’alimentation énergétique : solaire ou électrique ? Tout dépend de vos besoins.
  • Les commandes d’ouverture et de fermeture : à badge, à clé, à distance avec une télécommande ou à boitier à côté ? Encore une fois, vous avez le choix entre les différentes possibilités.

Top des ventes

Dernière mise à jour : 2020-10-23 02:37:36